Making-of « La Falaise » par Imica

imica1

Ce making-of est l’occasion pour moi de vous présenter mes amis de chez Imica, Benoit Malaussena, Olivier Mahllion et Philippe Afchain. J’ai suivi l’évolution de ce projet et je dois vous avouer que j’ai été bluffé par la précision du travail effectué! En plus de ça, contrairement à moi il respecte les plans ;)

Conception & modélisation

Ce projet répond à une demande de dépôt de permis de construire. Le but étant de sortir une série d’images présentant les différentes villas. Ici je ne présente qu’une des villas : La falaise. La Principale difficulté fut la modélisation de cette architecture particulière, toute en rondeur. La plus grande partie du bâtiment fut modéliser sous Arc+. Logiciel dédié archi assez peu répandu mais qui répond assez bien à mes attentes… excepté pour les courbes j’avoue. Tout l’habillage, la toiture et le terrain on été fait sous 3dsMax.

Environnement

. L’herbe :  Une touffe d’herbes modélisé puis multiplié grâce au plug-in Multiscatter pour faire le gazon.

. La végétation : Le reste de la végétation provient de différentes bibliothèques que nous modifions ou modéliser grâce au plug’in Grow FX d’Exlevel.

. Les Rochers :Les rochers sont modéliser avec le script «Rock Generator 1.0» . Le tout convertit en proxy histoire de pas trop chargé la scène. D’ailleurs Rock Generator ne marche que la version Anglaise de 3dsMax.

Lighting

Nous avons utilisé un système simple : VraySun linké à une VrayLight «dôme» avec un HDRi de Peter Guthrie. Une technique maintenant classique mais qui permet d’obtenir très rapidement un système d’éclairage efficace. Rien de bien particulier pour la caméra, réglages de base & balance des blanc dans le neutre.

Matériaux

Le shader de bois est relativement simple. Nous avons juste rajouté du VrayEdgeTexdans le bump pour avoir un léger chanfrein sur le platelage bois. Le Viewport bien chargé! On a du ripper sur quelque chose, mais 14 Millions de polys ça fait beaucoup en fait ( il y a 3 logements en tout).

Rendu et Post-prod.

On travaille en Linear workflow (Gamma 2.2). Le color mapping est de type reinhard pour les avantages qu’on lui connait. Le dynamic memory limit est à 6 500 …car si on le met à 0 ( pour une utilisation de tout ce qui est dispo en RAM) ça devient impossible de faire autre chose sur sa bécane en attendant… donc je le bride. Distributed rendering activé bien sur , pour un rendu d’environ 4h00 environ avec une bonne dizaine de nodes.(4 000*2251 pix). Benoit Malausséna.

Je vous invite à retrouver Imica :

Je rajoute également à ce making-of les dernières images de Benoit. J’aime beaucoup l’aspect minimaliste et le lighting à la Peter Guthrie. La scène, et l’architecture du projet, sont assez simple mais cela n’empêche pas de laisser quelques traces de vies dans l’image. Le fil électrique, les graviers et touffes d’herbes à droite etc… J’aime beaucoup la précision avec laquelle ces petits éléments jouent un rôle primordial dans la composition! Je vous invite également à retrouver ce projet sur le forum de Ronen Bekerman.

5 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.