Nested Layer Manager for 3dsMax de Tim Hawker [Review]

Nested_layer_manager
Nested Layer Manager est un script de gestion des calques pour 3dsMax développé par Tim Hawker. J’ai invité Nicolas Caplat, graphiste freelance, pour tester ce script qui comble le genre de lacune que 3dsMax traîne depuis de nombreuses années.

Avant de commencer, je tiens a préciser que cet article ne contient aucun lien d’affiliation et n’a pas été commandé par l’éditeur.

 Présentation

S’il y a bien un mot qui rime avec productivité en 3d, c’est organisation. 3dsMax offre différents moyens de gérer, ranger  une scène 3d. Faute de moyens, on s’en tient bien souvent au Layer Manager … qui commence à vieillir un peu, il faut l’avouer! Alors, oui, il y a depuis quelques années TheOnion du mythique studio Blur qui est plutôt complet, mais dont l’ergonomie peut dérouter et demander un certain temps d’adaptation. L’alternative récente se nomme Nested Layer Manager (NLM), développé  par Tim Hawker).

 L’interface

Nested Layer Manager for 3dsMax

L’interface de NLM est très proche de celle du Layer Manager standard de 3dsmax, vous ne serez donc pas trop dépaysés. Je ne m’étendrai donc pas sur les fonctions communes et realtivement classique pour un gestionnaire de calque. Par ailleurs, NLM est totalement compatible avec les fonctions de 3dsmax utilisant les calques, je pense notamment aux Scene State. A y regarder de plus près, quelques différences intéressantes apparaissent:

  • Un bouton Create Folder permettant de … créer un dossier :) C’est l’un des principaux atouts de NLM, qui permet de regrouper des calques en dossiers, voire en sous-dossiers. Très pratique pour, par exemple, regrouper les plans importés pour la modélisation, ou organiser des dossiers par zones (pièces pour un appartement …): les possibilités sont vastes et devraient convenir à une grande variété de projets.
  • Un bouton Collapse / Extend All , qui permet cette fois de réduire / d’étendre  l’ensemble des dossiers.

Les colonnes de NLM sont customisables, cela permets de modeler NLM selon l’utilisation et le type de projet. C’est un autre aspect faisant cruellement défaut à l’antique Layer Manager de 3dsmax (et oui, toujours la colonne Radiosity!!). Avec NLM, il est donc possible de masquer / afficher n’importe quelle colonne, qui sont identiques à celle du Layer Manager … sauf une qui a été ajoutée par Tim à ma demande, Box, qui active l’option Display as Box pour le calque entier! Très pratique avec des scènes lourdes :) Cet ajout s’appuie d’ailleurs sur l’une des options de 3dsmax: Default new node properties to ‘By Layer’ qui est activée par défaut via les options de NLM  que nous verrons ensuite.

 Options

Nested Layer Manager Settings

Outre les options de fusion des dossiers lors de l’import de scènes XRef, de redimensionnement automatique des colonnes, ou de « nettoyage » des données qui lui sont propres, NLM propose deux catégories d’options très utiles: Layer Options et Selection Options.

Layer Options

  • Default new node properties to ‘By Layer':  initialement une préférence de 3dsMax, cela permets (ou non) de définir si les options par défaut des nouveaux objets sont définies par le calque qui les contient. Si vous souhaitez utiliser la colonne Box de NLM par exemple, il convient de laisser cette option activée. Néanmoins, vous pourrez toujours intervenir sur les options locales en éditant les Object Properties d’un objet en particulier si besoin (Display Properties, Rendering Control …)
  • Make New Layer the current layer: assez explicite, définit si tout nouveau calque doit ou non devenir le calque actif.

Selection Options

Cela fait partie des points les plus intéressants de NLM, les possibilités de synchronisation entre les sélection de NLM avec la scène, dans les deux sens! Que ce soit les objets sélectionnés dans NLM qui le deviennent également dans la scène (activé par défaut) ou l’inverse, ou encore la sélection automatique du calque sur lequel se trouve l’objet sélectionné dans la scène, il y en a pour tous les goûts !

 Menu contextuel

Nested Layer Manager Menu

Enfin, NLM propose un intéressant menu contextuel. Hormis les fonctions identiques à celles présentes dans les boutons de la barre d’outils, ce menu propose:

  • d’effacer tous les calques vides
  • de déplacer la sélection sur le calque racine
  • de dupliquer le calque sélectionné, en instanciant ou en copiant les objets qu’il contient

 Conclusion

NLM est une excellente alternative au « stone-aged » Layer Manager de 3dsmax. Il ne révolutionne certes pas le travail avec les calques sous 3dsmax, mais apporte suffisamment d’améliorations pour le rendre plus agréable, plus efficace, et plus souple.

Aspect rassurant, Tim est actif sur le développement de NLM, même s’il fait ça en dehors de son travail. Il offre régulièrement des mises à jour, et est très ouvert sur les requêtes des utilisateurs. La dernière version a d’ailleurs fait l’objet de bon nombre d’optimisations (plus rapide, plus stable), qui confirme que les infographistes 3d soucieux d’avoir des scènes efficacement organisées peuvent (doivent ?) compter sur NLM!


Matt: Pour commencer, je tiens a remercier Nicolas et Tim. Je voulais rajouter deux points qui me semblent important. Le premier, pas très glamour mais toujours important, les licenses. Tim a opté pour un système basé sur l’utilisateur. La license est attaché à la personne, et pas à sa machine, vous pouvez donc l’activer plusieurs fois: à la maison, au bureau, en déplacement etc. Dans les limites du raisonnable évidemment, vous le savez l’abus d’activation est dangereux pour la santé mais un mail à Tim devrait débloquer rapidement  la situation si ça arrive. Le second point est par contre relatif au script: NLM n’a pas de mémoire. Premier exemple, l’interface fait un reset sur l’aspect des layers/dossiers (ouvert ou fermé) à chaque lancement du script. Second exemple lorsque vous éteignez un dossier qui contient des calques (allumés ou pas) et qu’ensuite vous le rallumez, ces derniers ne retrouvent pas leur état d’origine. Cela dit vu la réactivité de Tim sur les requêtes des clients, dont je fais partie, je parie sur une arrivée imminente de ces features, hein Tim? ;)

Je vous invite à consulter le site de Nicolas Caplat qui a écrit ce test et Tim Hawker, le développeur de Nested Layer Manager 2 for 3dsMax.

9 Comments

  • JMEMY dit :

    Très très bien ce plug, je ne connaissais pas et je pense que je vais l’adopter!
    Très bonne année à toi!

  • Philippe Steels dit :

    Il est excellent, on en a acheté 5 licenses l’année passée mais… il crash beacoup trop souvent ! Peut-être que ce problème est résolu mais la stabilité est la première chose à régler quand on vend un plugin ‘pro’

  • Matt Guetta dit :

    Perso il a planté une fois (sur une scène énorme) et j’ai envoyé le log a Tim qui a fait un correctif 2 jours plus tard. Tu utilises quelle version?

  • Tim Hawker dit :

    Hi Philippe, apologies for not replying in French. The latest update (v2.1.0) has considerable stability improvements based on the log reports from users. Have you tried the latest version?

  • Michaël dit :

    Très sympa ce plug! A tester!

  • Philippe Steels dit :

    Thx Tim for your answer, I was using 2.02 when I uninstalled. I’ve reinstalled the 2.1 just now. Glad to see that it’s more stable now. I’ll let you know if I encounter any problem !

  • SugaR dit :

    Pour ma part, je suis depuis longtemps passé à l’ Outliner pour 3ds max (http://script.threesixty.nl/outliner/) qui permet aussi ce genre de choses (nested layer) et qui a aussi pas mal de petit truc très sympa pour organiser proprement une scène.

  • V!nc3r dit :

    Si on ouvre une scène ayant eu ses calques rangés grâce à NLM avec un max qui n’a pas le script, des problèmes de compatibilité apparaissent
    ou pas ?

  • Matt Guetta dit :

    Aucune idée ! J’ai des petits soucis de sante et je ne peux pas tester, je vais demander au développeur de te répondre ;)

Leave a Reply

Your email address will not be published.