Une piscine avec Reactor & les caustics avec Vray – Part 2

By 21/02/2010 Tutoriaux 9 Comments
couv2

Deuxième partie, nous allons maintenant passer a ce que vous attendez tous : les caustics !

Histoire de commencer à pouvoir « faire apparaitre » les caustics, j’ai utiliser un Sky & Sun à ma façon (tuto ici) avec évidemment le Linear WorkFlow (tuto ici).
Si vous arrivez la par biais de notre cher ami G**gle la première partie de ce tutoriel se trouve ici.

Pour ce qui est de la scène en elle même, j’ai fait quelque modifs, j’ai rajouter un sol (façon piscine donc 3m de profondeur et un contour de 20cm) et  mur. Pour le Sun et la camera (Vray physical cam biensur) les deux sont plus ou moins dans le meme axe. Vous pouvez évidemment les bouger mais ca permet de savoir plus ou moins ou les caustics vont apparaitre… Et j’ai mis Reactor et sa sphere dans un nouveau calque masqué histoire de pas les avoir au rendu.

Pour les shaders, Vray PowerShader pour tout le monde bien sur, un par default (plus ou moins…) pour le sol et le mur, un pour la piscine et un autre pour l’eau.

Pour la Global Illumination rien de transcendant, un setup classic fait d’Irradiance Map et de Light Cache.

Vous devriez donc commencer par quelque chose de plus ou moins ressemblant à ca :

Première étape, activer les caustics. Rendez vous dans le render setup (F10) et dans l’onglet Indirect Illumination, mettez les caustics sur On.
Une fois ceci fait, activez le Auto Save. Ceci nous permettra de tester nos caustics sans forcement les calculer à chaque fois.

. Lancez un rendu… pas flambant, normalement si on a a peu pres la meme scene, il n’apparait rien ou presque…

. Passez le paramètre ‘search distance’ à 500cm, ou plus selon votre scène. En fait ca gere la distance jusqu’a laquelle V-ray va aller chercher des caustics. Ainsi si votre mur est a 2 metres, mettez 3 metres, etc… et relancer un rendu. Logiquement ça devrait pas changer grand chose niveau rendu, en tout cas pour le moment.
. Maintenant passez  votre map en ‘from file’ et grimpez le multiplier à 10. Logiquement vous derviez voir des ‘pseudo-caustics’ clairement moche. C’est normal le truc c’est de verifier qu’il appariassent bien histoire de pas passer 2h a faire deux clics et attendre 10minutes. Si vous ne les voyez toujours pas, pensez à l’endroit ou devrait apparaitre les caustics, cela depend de l’angle de la lumière par rapport à l’eau, de la position de la camera etc…

. Repassez le mutliplier à 1.
. Pour augmenter la qualité des caustics, il suffit de faire un clic droit sur votre/vos lights et Vray Properties. Rajoutez un zero au parametre caustics subdivs et relancer un rendu… et forcement c’est un poil plus long… c’est d’ailleurs tout l’interet de sauvegarder votre map ! Pour info ce paramètre définit la qualité de vos caustics, vous pouvez donc le monter progressivement jusqu’a ce que la qualité vous paraisse suffisante.
.  Logiquement votre map est bien plus jolie, ça ressemble à des caustics !

. Pour finir, il ne vous reste plus qu’a repasser en mode ‘from map’ histoire de pas recalculer vos caustics et jouer avec le multiplier pour trouver l’intensite qui vous convient.

En guise d’optimisation, sachez qu’avec le Light Cache l’adaptive tracing minimise vos temps de rendu.
En regardant le light cache se calculer (cochez Show Calc Phase), vous comprendrez ce qui se passe.

 

9 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.